femmes bible

Agar

Seule et sans ressources

Parler pour ceux qui n'ont pas de voix

Son histoire

Une esclave égyptienne donnée à Sara quand elle est dans la maison du pharaon. Quand Abraham et Sara quittent l’Égypte, elle doit les suivre dans un pays étranger, obéir à Sara sa maîtresse.

Lorsque Sara doute de la promesse de Dieu, elle choisit Agar comme mère porteuse : elle devient concubine d’Abraham. Dès qu’Agar est enceinte, elle se met à mépriser sa maîtresse. Sara la maltraite jusqu’à ce qu’elle s’enfuit dans le désert. Dieu vient à sa rencontre et lui demande ce qu'elle fait. Agar lui répond et Dieu lui fait une promesse. Saisie par cette voix, elle écoute et fait demi-tour. Elle donne naissance à Ismaël : nom choisi par Dieu lui-même, non par Abraham.

Seize ans plus tard, Sara donne naissance à Isaac. Lorsqu'il est sevré, Abraham organise une grande fête. Mais la présence d’Agar et son fils devient insupportable à Sara. A sa demande, Abraham chasse la servante et son fils. Mais Dieu entend les pleurs d’Ismaël déshydraté et lit la détresse d’Agar. Il lui montre un puits et continuera de prendre soin d’Ismaël qui sera l’ancêtre d’un grand peuple.

 

Sa personne

Étrangère et esclave, elle n'a pas droit à la parole, on ne lui demande pas son avis ; elle n'a que des devoirs. Lorsqu'elle porte l'enfant de son maître, elle se sent importante et en devient arrogante. Face aux mauvais traitements infligés par Sara, un désert aride rempli de dangers lui paraît préférable : sa fugue montre son désespoir. Elle fait alors une rencontre extraordinaire et obéit à ce Dieu qu'elle ne connaît même pas : pas facile de retourner chez Sara, de s’humilier devant elle !

Aucune fête n'est mentionnée pour Ismaël. Mais pour Isaac, oui :  Ismaël en a-t-il été jaloux ?

 

Son exemple

Une histoire qui pourrait se passer aujourd'hui, au milieu de l'injustice sociale : une jeune femme manipulée, agressée, délaissée avec son enfant, sans ressources. Une femme accablée dont Dieu s’occupe.

Une famille monoparentale, sans abri. Telles des milliers de femmes aujourd'hui qui voient mourir leurs enfants. Un enfant qui vit la violence, l'agressivité, l'hostilité puis la soif.

Mais un cri que Dieu entend ! L’aide d'un Dieu qui est près, sa protection, l'assurance de son amour. Quand on a un face à face avec Dieu, on prend conscience qu'on est important pour lui : Dieu veille sur toutes les "Agar" de notre temps : "J'aurai le regard sur toi." Psaume 32.8

 

Louange

Tu es courant de tout ce qui m'arrive, tu connais même les choses que je ne veux pas te dire. Tu entends le cri de tes enfants. Tu as compassion des faibles et des délaissées et tu les entoures de tes soins. Tu traces un chemin pour une maman seule avec son enfant.

 

Prière

Apprends-moi à vivre libre, non asservie à des lois imposées par d’autres. Aide-moi à ne pas mépriser les autres ; à entendre ta voix rafraîchissante, à ouvrir mes yeux quand je suis découragée, pour trouver un puits et y puiser de la force ; à trouver une issue de secours personnelle. Que je sache aider aussi des femmes dans leur désert de solitude, de pauvreté, de maladie ; celles aussi qui connaissent un échec, ou qui ont des craintes pour leur avenir. Aide-moi à parler pour celles qui n'ont pas de voix.

"Ouvre la bouche pour défendre ceux qui ne peuvent pas parler."

Proverbes 31.8