femmes bible

La petite servante de la femme de Naaman

Une petite fille fait connaître son Dieu

Ambassadrice pour mon Dieu

Son histoire

La lèpre a frappé le chef de l'armée syrienne, Naaman. Tous les remèdes connus à l'époque ont été utilisés en vain. Ce qui l'attend ? La séparation d'avec les autres puis une mort difficile.

En voyant son état, une petite fille juive, asservie au service de l'épouse de Naaman, va prodiguer une parole qui aura un impact extraordinaire sur sa santé : « Ah ! si mon maître pouvait aller voir le prophète qui est à Samarie ! Il le délivrerait de sa lèpre. »

Une petite voix imprégnée d'une grande foi...et un homme important se met en route ! Il va expérimenter la guérison divine et reconnaître la grandeur de Dieu.

 

Sa personne

Une fillette dont on ne connaît même pas le nom, arrachée aux soins et à l'affection de sa famille. Une confiance totale en Dieu : elle n’a jamais vu de lépreux guéri par Elisée (Luc 4.27). Hardie et pleine de foi, elle a le courage de parler, prend des risques. Jeune, mais sincère et sans doute fidèle : on lui fait confiance, elle est prise au sérieux. La situation est si désespérée que même ce que dit une jeune esclave peut avoir de la valeur.

 

Son exemple

Issue d’une famille juive pieuse où Elisée est reconnu comme un prophète de Dieu important. Elle aurait pu se taire mais elle a partagé son trésor. Elle a dit la chose qu’il fallait au bon moment à la bonne personne.

Chaque jour, diverses opportunités se présentent à nous et nous n'osons pas parler de Dieu. Pour de multiples raisons : la personne devant nous est d'une classe sociale ou d'une religion différente de la mienne, porteuse d'une maladie incurable... Alors je me tais, sous-estimant la puissance inégalable de Dieu.

 

Louange

Merci parce tu veux te servir de ma petitesse : à travers une parole, tu peux faire de grandes choses dans une vie.

 

Prière

Seigneur, je veux parler de toi ! A l'exemple de cette petite fille, utilise-moi pour manifester ta grandeur dans ce monde.

" Ah ! si mon maître pouvait aller voir le prophète..." 2 Rois 5.3